Archive for April, 2014

Alain Dorval

Alain Dorval (de son vrai nom Alain Bergé) est un comédien français, né en 1946 à Alger. Spécialiste du doublage, il est surtout connu pour être la voix française de Sylvester Stallone. Il est marié à la comédienne Dominique Dumont et a une fille, Aurore Bergé.

Biographie

Après avoir fait le Cours Simon, Alain Dorval a fait le Conservatoire d’art dramatique de Paris. Homme de théâtre, il est également la voix française de Sylvester Stallone mais aussi celle de Nick Nolte et de nombreux personnages de dessins animés dont Pat Hibulaire. Sa voix a servi également à l’habillage d’antenne de la radio Skyrock et actuellement, la radio ADO.

Yves Lecoq l’a pris pour modèle vocal dans les Guignols de l’info pour les différents rôles qu’incarne Monsieur Sylvestre.

Théâtre

  • 1967 : L’Arme blanche de Victor Haïm, mise en scène François Darbon, théâtre de l’Athénée
  • 1968 : La Naissance d’Armand Gatti, mise en scène Roland Monod
  • 1970 : Tête d’or de Paul Claudel, mise en scène Denis Llorca
  • 1971 : La Nuit des rois de William Shakespeare, mise en scène Denis Llorca, Festival du Marais Hôtel d’Aumont
  • 1971 : Tête d’or de Paul Claudel, mise en scène Denis Llorca, Comédie de Caen, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1974 : Lady Pain d’épice de Neil Simon, mise en scène Emilio Bruzzo, théâtre de l’Œuvre
  • 1975 : Quatorze juillet de Serge Ganzl, mise en scène Denis Llorca, Tréteaux de France
  • 1998 : Vacances de rêve de Francis Joffo, mise en scène Francis Joffo, avec Marthe Mercadier

Filmographie

Cinéma

  • 1971 : L’Homme de désir de Dominique Delouche
  • 1971 : Des Christs par milliers de Philippe Arthuys

Télévision

  • 1969 : Le Petit Monde de Marie-Plaisance d’André Pergament (série télévisée)
  • 1972 : Les Misérables de Marcel Bluwal (feuilleton TV)
  • 1973 : Le Drakkar de Jacques Pierre (téléfilm)
  • 1975 : La Dame de l’aube d’Aldo Altit (téléfilm)

Voxographie

Cinéma

  • Sylvester Stallonedans :
    • Rebel (1970)1 : Jerry Savage
    • Rocky (1976) : Rocky Balboa
    • F.I.S.T. (1978) : Johnny D. Kovak
    • La Taverne de l’enfer (1978) : Cosmo Carboni
    • Rocky 2 (1979) : Rocky Balboa
    • Les Faucons de la nuit (1980) : inspecteur Deke DaSilva
    • À nous la victoire (1981) : Robert Hatch
    • Rocky 3 (1982) : Rocky Balboa
    • Rambo (1982) : John J. Rambo
    • Rambo 2 : La Mission (1985) : John J. Rambo
    • Rocky 4 (1985) : Rocky Balboa
    • Cobra (1986) : Marion Cobretti
    • Over the Top (1987) : Lincoln Hawk
    • Rambo 3 (1988) : John J. Rambo
    • Rocky 5 (1990) : Rocky Balboa
    • Arrête, ou ma mère va tirer ! (1992) : sergent Joe Bomowski
    • Cliffhanger (1993) : Gabe Walker
    • Judge Dredd (1995) : juge Joseph Dredd
    • Daylight (1996) : Kit Latura
    • An Alan Smithee Film (1997) : Lui-même
    • Mafia Love (2002) : Frankie Delano
    • Compte à rebours mortel (2002) : agent Jake Malloy
    • Taxi 3 (2003) : le premier passager (non crédité)
    • Les Maîtres du jeu (2003) : Stevens
    • Spy Kids 3 : Mission 3D (2003) : Toymaster
    • Rocky Balboa (2006) : Rocky Balboa
    • John Rambo (2008) : John Rambo
    • Expendables : Unité Spéciale (2010) : Barney “The Schizo” Ross
    • Zookeeper (2011) : Joe, le lion (Voix)
    • Expendables 2 : Unité spéciale (2012) : Barney “The Schizo” Ross
    • Du plomb dans la tête (2013) : Jimmy Bobo
    • Évasion (2013) : Ray Breslin
    • Match retour (2014) : Henry “Razor” Sharp
    • Expendables 3 : Unité spéciale (2014) : Barney “The Schizo” Ross
  • Nick Noltedans :
    • 48 heures (1982) : Jack Cates
    • Ras les profs ! (1984) : Alex Jurel
    • Le Clochard de Beverly Hills (1986) : Jerry Baskin
    • L’Adieu au roi (1989) : Learoyd
    • 48 heures de plus (1990) : Jack Cates
    • Les Nerfs à vif (1991) : Sam Bowden
    • Breakfast of champions (1999) : Harry le Sabre
    • Hulk (2003) : David Banner
    • Tonnerre sous les tropiques (2008) : Feuille de Trèfle Taybac
    • Les Chroniques de Spiderwick (2008) : Mulgarath
    • Warrior (2011) : Paddy Conlon
    • Arthur, un amour de milliardaire (2011) : Burt Johnson
    • Sous surveillance (2013) : Donal
  • Danny Aiellodans :
    • Éclair de lune (1987) : Johnny Cammareri
    • Radio Days (1987) : Rocco
    • Ce cher intrus (1991) : Joe Bella
    • Ruby (1992) : Jack Ruby
    • City Hall (1996) : Frank Anselmo
  • Robert Foxworthdans :
    • Transformers (2007) : Ratchet (Voix)
    • Transformers 2 : La Revanche (2009) : Ratchet (Voix)
    • Transformers 3 : La Face cachée de la lune (2011) : Ratchet (Voix)
  • John Beckdans :
    • Rollerball (1975) : Moonpie
    • Le Bus en folie (1976) : Shoulders O’Brien
  • 1972 : L’Apache : un soldat à la plume au chapeau
  • 1973 : Le Privé : Lieutenant Farmer (Steve Coit)
  • 1974 : Les Pirates du métro : Lieutenant Rico Patrone (Jerry Stiller)
  • 1975 : La Chevauchée sauvage : Jack Parker (Dabney Coleman)
  • 1975 : Supervixens : Tom, le pêcheur (Garth Pillsbury)
  • 1976 : La Rose et la Flèche : un vieux défenseur (Esmond Knight)
  • 1978 : L’Ouragan vient de Navarone : Capt. Drazak (Richard Kiel)
  • 1978 : Le ciel peut attendre : un journaliste
  • 1979 : Alien – Le Huitième Passager : Brett (Harry Dean Stanton)
  • 1979 : Meurtre par décret : Danny (Terry Dugan)
  • 1979 : Le Syndrome chinois : D.B. Royce (Paul Larson)
  • 1980 : Gloria : un gangster (Tony Knesich)
  • 1980 : Un drôle de flic : vendeur de ticket (Buffy Dee)
  • 1980 : La Coccinelle à Mexico : Sheppard (Richard Jaeckel)
  • 1981 : Sans retour : Lonnie Reece (Fred Ward)
  • 1982 : Capitaine Malabar dit La Bombe : Sgt. Rosco Dunn (Kallie Knoetze)
  • 1982 : Tron : Kevin Flynn (Jeff Bridges)
  • 1982 : Y a-t-il enfin un pilote dans l’avion ? : le passager en sang demandant « Vous ètes infirmière ? »
  • 1982 : À la recherche de la panthère rose : Bruno Langois (Robert Loggia)
  • 1983 : Un fauteuil pour deux : le barman (Bill Cobbs) et le 2e gorille noir qui dit « Ouais ! » (James D. Turner)
  • 1984 : Gremlins : Dave Mayers (Joe Brooks)
  • 1984 : Police Academy : le voyou de la rue (Doug Lennox)
  • 1984 : Les Griffes de la nuit : Sgt. Parker (Joseph Whipp)
  • 1985 : Silverado : Emmett (Scott Glenn)
  • 1986 : Y a-t-il quelqu’un pour tuer ma femme ? : Sam Stone (Danny DeVito)
  • 1997 : Jackie Brown : Max Cherry (Robert Forster)
  • 2001 : Dr. Dolittle 2 : Voix de l’alligator (Kevin Pollak)
  • 2007 : Urban Justice : El Chivo (Danny Trejo)

Dessins animés

  • Dingo et Max : Pat Hibulaire
  • Dingo et Max 2 : Les Sportifs de l’extrême : Pat Hibulaire
  • Mickey, Donald, Dingo : Les Trois Mousquetaires : Pat Hibulaire
  • Il était une fois… l’Espace : commandant Legros, général le Teigneux.
  • Il était une fois… la Vie : commandant Petitgros
  • Fievel et le Nouveau Monde : Tiger
  • Fievel au Far West : Tiger
  • Fievel et le Trésor perdu : Tiger
  • Fievel et le Mystère du monstre de la nuit : Tiger
  • FourmiZ : Weaver
  • Aladdin et le Roi des voleurs : Sa’luk
  • Animatrix / Une histoire de détective : Ash

Télévision

Séries télévisées

  • M*A*S*H : Capitaine John « Trapper John » McIntyre (Wayne Rogers) (1re voix)
  • Le Parrain : Moe Greene (Alex Rocco)
  • Jésus de Nazareth : Jean le Baptiste (Michael York)
  • Stargate SG-1 : Aris Boch (Sam J. Jones) (épisode 3.07)
  • Las Vegas : Frank (Sylvester Stallone) – Apparition
  • Les têtes brûlées : sergent Andy Micklin (Red West)2
  • Les Bannis : Earl Corey (Don Murray)
  • L’Incroyable Hulk : Harlan (William Lucking) (épisode Le Monstre, Saison 2)
  • Hercule : Segallus (Terry Batchelor) (saison 2, épisode 2)
  • Manimal : Zoltan Gregory (Richard Lynch)

Chaîne de télévision

  • Alain Dorval a prêté sa voix pour la promotion de la chaîne de télévision sur Internet News21.tv, dédiée au commerce international et à la mobilité internationale.
  • Il est également le narrateur des introductions de l’émission Infrarouge sur France 2.
  • Il a doublé aussi Stallone dans l’émission The Contender, diffusée en 2005 sur Canal+.

Publicités

Alain Dorval a une nouvelle fois prêté sa voix pour la publicité télévisée de P’tit Vittel.

Séries animées

  • Les Quarxs : le narrateur
  • La Bande à Dingo : Pat Hibulaire
  • Superman, l’Ange de Métropolis : Lex Luthor
  • Disney’s tous en boîte : Pat Hibulaire
  • Les Aventures de Buzz l’Éclair : le commandant Nébula
  • Mon petit poney : Tyrak
  • Mickey Mania : Pat Hibulaire
  • Couacs en vrac : Capitaine Pas-de-Bol (épisode 2)

Radio

Alain Dorval a prêté sa voix pendant de nombreuses années à la Radio Skyrock, plus récemment il a collaboré avec les Radios : Ado, Fun Radio et Cocktail FM.

Jeux vidéo

  • Jak II : Hors la loi : Krew, Brutter
  • Jak X : Krew
  • Rocky Legends : Rocky Balboa
  • Kingdom Hearts 2 : Pat Hibulaire
  • Black and White 2 : le chef aztèque
  • Thunderhawk AH-73M
  • DC Universe Online : Lex Luthor
  • Les Cochons de guerre : le colonel
  • Epic Mickey 2 : Le Retour des héros : Pat Hibulaire


De: fr.wikipedia.org

R.E.M

R.E.M. est un groupe de rock américain formé en 1979 à Athens (Géorgie) par Michael Stipe (chant), Peter Buck (guitare), Mike Mills (basse) et Bill Berry (batterie). Ce fut l’un des premiers groupes de rock alternatif populaires, attirant très tôt l’attention grâce au jeu de guitare en arpèges de Buck et aux paroles énigmatiques de Stipe.

R.E.M. sort son premier single, Radio Free Europe, en 1981, suivi de l’EP Chronic Town en novembre 1981. Le groupe sort un premier album encensé par la critique, Murmur, en 1983, et bâtit sa réputation durant les années suivantes à travers plusieurs albums, des tournées incessantes et le soutien des radios étudiantes. Après plusieurs années de succès « underground », R.E.M. touche le grand public avec le titre The One I Love. Le groupe signe alors avec Warner Bros. Records en 1988, et commence à s’engager sur le plan politique et environnemental, tout en se produisant dans des salles de plus en plus importantes dans le monde entier.

Au début des années 1990, quand le rock alternatif commence à connaître un plus large succès, R.E.M. est perçu comme un groupe pionnier du genre et publie alors les albums qui sont à ce jour leurs deux plus gros succès commerciaux : Out of Time en 1991 et Automatic for the People en 1992, qui se démarquent du son originel du groupe. En 1994, l’album Monster marque un retour à un son rock. Le groupe entame sa première tournée depuis six ans pour promouvoir l’album.
Continue reading →

La BO pour The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros par Pharrell Williams et Hans Zimmer

Spider-Man upside down on the side of the OsCorp tower.
Continue reading →

Dans les coulisses de la BO de Spider-Man 2

The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros ou L’Extraordinaire Spider-Man 2 au Québec est un film de super-héros américain en 3D réalisé par Marc Webb, dont la sortie est prévue en 2014.

C’est le cinquième film du studio Columbia Pictures basé sur le personnage de Marvel Comics et le deuxième film de la nouvelle franchise The Amazing Spider-Man, dont le premier volet est sorti en 2012. Continue reading →

Photos prises en instruments de musique


Continue reading →

Qu'est-ce que MIDI?

Le Musical Instrument Digital Interface ou MIDI est un protocole de communication et de commande permettant l’échange de données entre instruments de musique électronique, un ou plusieurs de ces « instruments » pouvant être des ordinateurs. Il est géré par l’International Midi Association.

La liaison est unidirectionnelle (simplex). Le grand atout de ce protocole est son interactivité : il sert à la fois pour la commande et pour l’enregistrement. Sous ce terme sont regroupées plusieurs normes, relatives au protocole logique, à l’interface physique, au format de fichier et à l’attribution des sons (GM).

La première démonstration publique eut lieu lors du NAMM de 1983, entre un Jupiter-6 (Roland) et un Prophet-600 (Sequential Circuits), par leurs deux représentants et fondateurs, Mr K pour Roland et Dave Smith pour Sequential Circuits. Dave Smith est un des concepteurs de la norme MIDI.

L’ordinateur Atari ST est considéré comme la machine ayant popularisé la norme MIDI auprès du grand public, et plus particulièrement des musiciens, notamment en raison de ses prises MIDI intégrées et de la qualité de ses séquenceurs.

L’interface MIDI

Un séquenceur MIDI Yamaha QY10.

Physiquement, il s’agit d’un connecteur DIN à 5 broches.

En principe, un instrument supportant la norme MIDI a une prise MIDI-IN et une prise MIDI-OUT qui permet de mettre plusieurs instruments en cascade (ou daisy-chain). Parfois, on ajoute un MIDI-THRU qui est une copie directe du MIDI-IN, sans le temps de latence engendré par la copie sur le port MIDI-OUT.

Carte MIDI montrant les connecteurs IN, OUT et THRU.

La majorité des cartes son possédant une interface « joystick » analogique d’ancienne génération (connecteur DB15 femelle) gèrent les signaux MIDI grâce à la norme MPU401.

Certains instruments peuvent être pilotés en MIDI via leur interface USB. Il existe des convertisseurs USB↔MIDI, ces adaptateurs sont réservés aux ports USB côté ordinateur et non pas côté instruments (impossible donc de connecter un appareil MIDI en USB sur du MIDI ancienne génération). De la même manière, des convertisseurs MIDI-SMPTE pour synchroniser un séquenceur (matériel ou logiciel) avec les matériels vidéo (magnétoscopes) ou audio (enregistreurs à bandes ou numériques).

Montage des appareils MIDI

Les appareils peuvent être montés en série (daisy-chain), la sortie Midi du premier se faisant vers l’entrée Midi du second ou bien en parallèle à l’aide d’un boitier Midi additionnel.

Il faut noter que les mêmes messages sont alors diffusés sur le réseau ainsi construit et que plusieurs appareils peuvent répondre simultanément, ce qui n’est pas forcément souhaité. Il est alors préférable d’utiliser des messages Sysex qui eux seront ignorés par les appareils connectés qui ne reconnaissent pas leur identité.

Messages MIDI

Les informations sont envoyées de manière numérique (c’est-à-dire non analogique), en série, à une vitesse de 31 250 bauds, soit approximativement 3,8 Ko/s. Chaque connexion envoie des messages musicaux standard, comme note-on (début de note), note-off (fin de note), volume, pitch-bend (modulation de la hauteur de la note) et des signaux de modulation codés avec un identificateur de canal (il peut y en avoir jusqu’à 16).

Les messages de note vont du C-1 (note 0, située 5 octaves en dessous du C4 situé sous la partition en clé de sol, soit 8,175 Hz) au G9 (note 127, soit 5 octaves au-dessus du sol moyen soit 12 557 Hz) avec une résolution d’un demi-ton. Le pitch peut être réglé de ± 1/2 ton avec une précision d’ 1/4 096 de demi-ton au moyen du message pitch-bend. On trouve ainsi des convertisseurs MIDI pour la plupart des instruments de musique (trompettes, guitares, etc.). Cela permettra, par exemple, de jouer du piano avec une guitare ou encore du synthétiseur avec une trompette.

Le MIDI peut être utilisé pour jouer des gammes non tempérées. Aucune standardisation n’existe pour l’instant ; cependant certains constructeurs d’instruments MIDI proposent des fonctions microtonales plus ou moins développées à l’aide de messages propriétaires que l’on peut enregistrer et transmettre avec les messages système exclusif (SysEx).

Issue de la notation MIDI des hauteurs musicales, l’unité dénommée midicent, non officielle mais très pratique, est souvent utilisée pour noter les accords non standard et les analyses acoustiques. Chaque midicent correspondant alors à un centième de demi-ton. Ainsi un do 3, noté 60 avec la norme MIDI, est noté 6 000 en midicent, un do 3 augmenté d’un quart de ton, 6 050, un ré 3, 6 200… (cette unité n’est donc pas incluse dans la norme MIDI, elle en est seulement issue).

La possibilité de multiplexer 16 canaux sur un seul fil permet de contrôler plusieurs instruments.

De la même manière, on trouve des connexions MIDI sur des appareils du type de pédalier d’effets pour guitariste, le midi servant dans ce cas à changer les programmes ou à les moduler en cours de jeu. On trouve aussi des connexions MIDI sur les consoles lumière type jeux d’orgue afin de séquencer les différents éclairages. On en trouve aussi sur les magnétophones numériques pour la synchronisation des commandes de transport.

General MIDI

Le standard MIDI ne spécifie pas quel numéro (de 0 à 127) correspond à quelle sonorité d’instrument. La norme General MIDI a été une tentative de normalisation de ces sonorités. En informatique, elle a un certain succès, mais pas tellement en musique proprement dite.

MS Windows version 3 était livré avec une application MIDI mapper permettant de changer à la volée des numéros de canaux afin d’harmoniser des instruments n’étant pas au standard General Midi.

Le General MIDI connaîtra à son tour deux extensions : le GS de Roland et le XG de Yamaha. Ces 2 extensions sont propriétaires à leur fabricant et permettent d’ajouter des effets supplémentaires aux séquences midi ou de choisir des sons alternatifs à ceux proposés de base en General MIDI. Les appareils estampillés GS ou XG sont compatibles General MIDI.

En 1999, la version 2 du General MIDI est officiellement lancée, augmentant le nombre de sons et de contrôles. Elle reste compatible avec la version 1.

De nombreux logiciels de lecture (libres ou propriétaires) des séquences MIDI (Timidity++, Rosegarden, QuickTime, Alsa, Jack, etc.) existent sur la plupart des grands systèmes d’exploitation (Linux, Mac OS, MS Windows, etc.) grâce à une banque Général MIDI en général intégrée. Cette dernière est librement modifiable et l’on trouve d’autres banques d’échantillons pouvant offrir une grande qualité sonore.

Norme POMI

Il existe une norme spécifiquement développée pour piloter les orgues à tuyaux et les orgues numériques en tenant compte des spécificités de l’orgue (jeux multiples sur le même canal), c’est la norme POMI pour Pipe Organ Midi Interface.

Contrôleur MIDI

Les contrôleurs MIDI sont des surfaces de contrôles pouvant posséder des touches, des fader, des pads ou des boutons rotatifs. Ces contrôleurs ne sont pas des périphériques de gestion du son ou de restitution ; ils ne produisent que des données MIDI. Jean Michel Jarre utilisait une harpe virtuelle, faite de lasers, comme surface de contrôle. Ces contrôleurs peuvent avoir un écran LCD rétro-éclairé. Quels que soient les éléments qui composent la surface de contrôle, tous les boutons, curseurs, faders, touches, pads sont assignables à chaque élément de l’interface visuelle du logiciel grâce à des setups (fichiers de configuration). En concert pour l’éclairage, le MIDI laisse place au protocole de communication basé sur câble XLR : le DMX (voir X10).

Clavier maître

Clavier maître de base

Les claviers maître n’émettent pas de sons mais envoient des messages MIDI aux équipements.

Dans un ensemble de connexions MIDI, on utilise le « clavier maître » pour piloter des expandeurs, des synthétiseurs, des séquenceurs, ou d’autres instruments compatibles afin d’enregistrer des séquences MIDI, écrire de la musique ou produire de la musique. Les codes MIDI traduisent le jeu du musicien sur un clavier (MIDI ou d’un synthétiseur). La particularité d’un bon clavier maître est d’offrir un toucher lourd (type toucher de mécanique de piano) et de posséder les fonctions de vélocité et de répétition de pressions (after-touch). Il peut également permettre la division du clavier (split) en plusieurs portions pouvant envoyer chacune les commandes MIDI sur des canaux différents. Ceci est obtenu en configurant le clavier (voir les caractéristiques dans la notice du fabricant).

Surface de contrôle avec pads

Les contrôleurs midi peuvent aussi être des surfaces de contrôle USB et MIDI sensibles au toucher sous forme de pad. Ces pads peuvent être sensibles à la vélocité et à la tenue et lumineux. Ces contrôleurs sont utilisés dans le domaine musical

  • dans les échantillonneurs
  • dans les Boîte à rythmes et les Groovebox
  • dans les kit de batteries virtuelles
  • dans les contrôleurs de jeux rarement midi

Surface de contrôle avec pédales

Les pédales (à ne pas confondre avec pédalier) permettent de moduler le son d’un instrument. Il existe des pédales d’expression ou de modélisation. Recouvertes de caoutchouc, elles utilisent souvent des connecteurs de type jack 6,35 mm. Ces contrôleurs sont utilisés dans le domaine musical comme pédale de

  • modélisation pour contrôler un ampli ou avec une guitare ou une basse (pédale wha wha). Ils se composent selon le cas de leds, de potentiomètres. La qualité réside dans le poids et la robustesse pour une utilisation en concert. À ne pas confondre avec les pédales d’expression analogiques, qui modifient directement le son, telles que la cry baby.
  • d’expression pour contrôler le son rendu avec un clavier MIDI (pédale de volume, sustain).
  • lancer les différents patchs lors d’une représentation live lorsque les mains sont trop occupées sur l’instrument.

Surface de contrôle avec roues

Ces molettes sont horizontales (Jog wheel) ou verticales (roulette molette) et possèdent souvent des boutons à proximité. Ces contrôleurs sont utilisés dans le monde des DJ : la surface de contrôle permet de remplacer les platines de lecture disque et de mixer facilement (voir le site de DeckaDance pour connaître une liste assez exhaustive des périphériques MIDI compatibles DJ)

  • dans le monde claviériste : les molettes sont souvent au nombre de deux sur un clavier maître et permettent de gérer le pitch bend et la modulation. Elle permettent de doser les effets avec plus de précision qu’un bouton (pad) ou un joystick.
  • dans le monde audio vidéo : la jog wheel sert à se déplacer sur la time line et est souvent associée à des boutons de transport.
  • dans le monde du dessin industriel et cartographie pour naviguer et manipuler facilement dans un monde 3D comme la souris 3D connexion space navigator.

Surface de contrôle avec fader

Ce type d’interface provient des console de mixages comme la surface de contrôle Behringer BCF2000, ou la mackie control. Certaines consoles ont des faders motorisés.

Surface de contrôle avec boutons

Cette interface se trouve sur des claviers maîtres. Ces périphériques utilisent un sous ensemble de la norme MIDI appelé MIDI Machine Control (MMC). Le MMC transmet des messages system Exclusive (SysEx) qui permettent de contrôler à distance des périphériques d’enregistrement et de reproduction audio/vidéo : play, fast, stop, pause, record, rewind. C’est l’équivalent du protocole LANC et JLip utilisé pour les magnétoscopes et les caméscopes de Sony et JVC (voir wikipédia en anglais).

Contrôles mixtes

Sur un même appareil, il est possible de trouver les différentes possibilités décrites ci-dessus. Pour les instruments de type “orgue de salon” par exemple, les messages Midi seront émis sur 3 canaux: un pour les notes jouées sur le clavier supérieur, un autre pour les notes jouées sur le clavier inférieur et enfin un dernier pour les notes émises par le pédalier. L’expandeur connecté devra donc écouter sur ces mêmes canaux pour pouvoir reproduire la mélodie de l’organiste.

Format de fichier MIDI

Le format de fichier MIDI SMF (standard MIDI file) a été défini en 1988, pour stocker les commandes MIDI sur disquettes en y ajoutant des informations temporelles.

On peut les créer soit en connectant un instrument MIDI à l’entrée MIDI d’un ordinateur, soit à l’aide d’un logiciel séquenceur. Le format MIDI est très compact.

Il y a 3 formats différents de fichiers MIDI :

  • 0 : une seule piste contenant les messages des 16 canaux  ;
  • 1 : plusieurs pistes jouées simultanément ;
  • 2 : plusieurs pistes jouées séquentiellement (rarement utilisé).

Les fichiers sont le plus souvent de type « 1 », car il est plus pratique de séparer les pistes, mais certains synthétiseurs ne supportent que le format 0. Des logiciels divers permettent de convertir un format en un autre.

Actuellement, un fichier midi standard se présente avec l’extension .mid ou .midi.

Fichiers MIDI-KARAOKE

Ces fichiers portent l’extension .kar au lieu de .mid, mais ce sont de véritables fichiers MIDI avec une piste karaoké contenant des paroles que certains matériels/logiciels sont capables d’afficher de manière défilante et synchronisée avec la musique. Ils sont reconnus par le logiciel propriétaire d’Apple Quicktime ou par les logiciels libres Kmid et Van Basco par exemple.

Utilisation détournée de l’interface

L’interface midi de certains ordinateurs Atari a servi pour l’établissement de réseaux d’ordinateurs.

Cette norme de mise en réseau portait le nom midinet, ce qui a donné naissance à certaines plaisanteries en raison de l’homophone midinette.

De: fr.wikipedia.org

The Pogues

The Pogues est un groupe de folk rock originaire de Londres en Angleterre qui fut populaire durant les années 1980 et 1990. Le groupe était spécialisé dans la musique folk irlandaise (voir musique celtique) souvent jouée avec l’énergie de la scène punk rock, d’où plusieurs des membres du groupe étaient originaires.

Leur musique, unique, teintée de politique était partiellement inspirée par The Clash, avec lesquels ils avaient joué (Joe Strummer avait produit un de leurs albums). Les Pogues employaient des instruments traditionnels irlandais tels que le tin whistle, le banjo, la mandoline, l’accordéon, et bien d’autres. Dans d’autres incarnations du groupe, après le départ de Shane MacGowan, des instruments électroniques tels que la guitare électrique devinrent plus courants.
Continue reading →

Near corporate video – Musique originale par bandesononline.com

Les coulisses de le doublage de La reine des neiges

La Reine des neiges (Frozen) est le 127e long-métrage d’animation et le 53e « Classique d’animation » des studios Disney. Sorti en 2013, il est librement inspiré du conte éponyme de Hans Christian Andersen publié en 1844. Il s’agit du plus grand succès de tous les temps pour un film d’animation, dépassant contre toute attente le milliard de dollars de recettes de Toy Story 3.

Continue reading →

Dans le coulisses de les chansons de "La Reine des neiges"

Description de l'image  Logo La Reine des neiges Disney.png.

La Reine des neiges (Frozen) est le 127e long-métrage d’animation et le 53e « Classique d’animation » des studios Disney. Sorti en 2013, il est librement inspiré du conte éponyme de Hans Christian Andersen publié en 1844. Il s’agit du plus grand succès de tous les temps pour un film d’animation, dépassant contre toute attente le milliard de dollars de recettes de Toy Story 3.
Continue reading →