Archive for November, 2013

London Grammar

London Grammar en concert.

London Grammar est un groupe de musique britannique formé par Hannah Reid, Dot Major et Dan Rothman.
Continue reading →

John Mayer

John Clayton Mayer, né le 16 octobre 1977 à Bridgeport dans le Connecticut, est un chanteur, guitariste et producteur américain.

Bercé dès son plus jeune âge par le blues et la musique de son idole Stevie Ray Vaughan, John Mayer a commencé à se faire connaître en 1999, suite à ses premiers succès No Such Thing et Your Body Is a Wonderland. En 2003, il gagne le Grammy Award dans la catégorie masculine meilleure performance pop. Sa musique peut s’assimiler aussi bien à de la pop qu’au blues rock et plus récemment à la country. Il signe en 2005 un modèle signature chez Fender puis un modèle signature acoustique chez “Martin Guitars”, la OM-28JM. Il a vendu plus de 10 millions d’albums aux États-Unis et 20 millions d’albums dans le monde.
Continue reading →

The Killers

The Killers est un groupe de rock alternatif américain. Originaire de Las Vegas dans le Nevada, il a été créé en 2002 et se compose de Brandon Flowers, David Brent “Dave” Keuning, Mark Stoermer et Ronald “Ronnie” Vannucci Jr.

Leur musique est influencée par des références incontournables des années 1980 et des années 1990 comme Depeche Mode, Magnum, Oasis, David Bowie, Duran Duran, The Cars, New Order ou encore The Smiths. Leur premier album Hot Fuss (2004) est un succès mondial. Le groupe sort son second opus Sam’s Town (2006). S’ensuit une compilation de nouvelles chansons, d’inédites et de faces B intitulée Sawdust (2007). La vente cumulée de ces 3 albums atteint les 12 millions d’exemplaires et assoit les Killers comme une valeur sûre de la scène internationale. Ils reviennent sur les devants de celle-ci avec la sortie de leur album Day and Age le 24 novembre 2008. Puis après une interruption de 4 ans au cours laquelle Brandon et Ronnie ont respectivement sortis un album solo ils reviennents avec Battle Born.
Description de cette image, également commentée ci-après
The Killers en concert en 2006. De gauche à droite: Dave Keuning, Ronnie Vannucci Jr., Brandon Flowers, and Mark Stoermer.

Informations générales
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Post-punk (revival), rock alternatif
Années actives Depuis 2002
Labels MCA Records, Inc.
Island Records
Lizard King Records
Site officiel thekillersmusic.com
Composition du groupe
Membres Brandon Flowers
Dave Keuning
Mark Stoermer
Ronnie Vannucci Jr.

Membres du groupe

  • Brandon Flowers (né Brandon Richard Flowers à Henderson dans le Nevada le 21 juin 1981) : auteur-compositeur, chant, synthétiseur, piano, basse (à l’occasion). Benjamin d’une famille mormone de six enfants, il se trouve d’anciennes origines écossaises et lituaniennes. Avant d’intégrer le groupe, il était groom au Gold Coast Hotel-Casino.
  • Dave Keuning (né David Brent Keuning à Pella dans l’Iowa le 28 mars 1976) : auteur-compositeur, chant, guitare. Il déménage à Las Vegas en 2000 pour être plus proche des dernières tendances musicales. Il en profite pour travailler dans un magasin de vêtements “Banana Republic” et à l’Hôtel Casino The Venetian.
  • Mark Stoermer (né Mark August Stoermer à Houston au Texas le 28 juin 1977) : auteur-compositeur, chant, basse, guitare. D’origine allemande et né d’un père australien, il déménage à Las Vegas où il prend quelques cours de musique et de philosophie à l’université du Nevada à Las Vegas.
  • Ronnie Vannucci Jr. (né à Las Vegas dans le Nevada le 15 février 1976) : auteur-compositeur, batterie. D’origine italienne, il obtient un premier prix de batterie à l’âge de 10 ans. Il intègre l’université du Nevada à Las Vegas et donne des leçons particulières de batterie tout en intégrant des groupes comme “Atta Boy Skip” ou “Romance Fantasy”. Il intègre finalement The Killers en 2002 et permet à la nouvelle formation de s’exercer dans les locaux de l’université. Après des répétitions interminables, il décide d’arrêter son travail de photographe à la “Little Chapel of The Flowers”.

L’histoire

Les prémices (2001-2003)

Tout commence en 2001, lorsque Brandon Flowers est abandonné par son premier groupe Blush Response pour avoir refusé de suivre le reste de la formation à Los Angeles. Après leur départ, il lit un journal local nommé “Las Vegas Weekly” et tombe sur une annonce du futur guitariste Dave Keuning dans laquelle il fait part de son désir de former un groupe qui aurait notamment dans ses influences Oasis. En citant ce groupe, Brandon y voit un signe du destin et les deux hommes se rencontrent. Le courant entre eux passe très vite et les deux musiciens composent rapidement leur premier hit “Mr. Brightside”. Ils se mettent alors en quête d’un batteur et d’un bassiste pour compléter la formation. Après plusieurs auditions, ils trouvent Ronnie Vannucci Jr. et Mark Stoermer aptes à remplir ces rôles. Le quatuor est désormais formé et leur choix concernant le nom du groupe se porte sur “The Killers” : un nom inscrit sur la grosse caisse d’un groupe fictif mis en scène dans le clip video “Crystal” de New Order.

Le groupe joue pour la première fois dans un bar de Las Vegas “The Ritual”. Tout en écumant les salles de la ville, ils retiennent l’attention d’un représentant britannique de Warner Bros à qui ils offrent leur démo. Ne donnant pas suite à leur rencontre, le représentant montre malgré tout cette démo à un ami travaillant pour le label anglais Lizard King, chez qui ils signeront finalement.

Hot Fuss (2003-2006)

Les Killers sortent leur premier album Hot Fuss le 7 juin 2004 chez Lizard King Records, puis aux États-Unis et en France le 15 juin de la même année chez Island Records et Universal. Le succès ne se fait pas attendre : numéro 1 des charts en Angleterre, en Irlande et en Australie, une 7e place aux États-Unis et l’album se hissera même en 8e position dans les charts hexagonaux. Le groupe s’illustre surtout avec leurs deux premiers singles “Somebody Told Me” et “Mr. Brightside”, véritables cartons au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Leur succèdent “All These Things That I’ve Done” et “Smile Like You Mean It”. De plus, le buzz est alimenté par des couvertures, sujets et interviews de magazines comme Magic, revue pop moderne, Les Inrockuptibles, Rolling Stone ou encore NME qui encensent leur premier opus. Le support télévisuel n’est pas en reste : le clip de “Somebody Told Me” et “Mr. Brightside” sont en fortes rotations sur MCM, M6 Music Rock ou MTV pour ne citer qu’eux.

C’est à cette même période que les quatre garçons font une apparition dans la seconde saison de la série américaine Newport Beach dans laquelle ils jouent leur propre rôle. En juillet 2005, ils font une apparition remarquée au concert du Live 8 où ils interprètent “All These Things That I’ve Done” dont le leitmotiv “I’ve got a soul but I’m not a soldier” sera repris par U2, Coldplay et Robbie Williams pendant leur performance. Le 5 novembre 2005, Bono invite Brandon Flowers sur une scène de Las Vegas durant leur Vertigo Tour pour y chanter “In a Little While”, un titre qui figure sur leur dixième album : All That You Can’t Leave Behind.

Au final, Hot Fuss s’écoulera à près de 7 millions d’exemplaires dans le monde dont 3 millions aux États-Unis et à 150 000 copies en France. En Angleterre, l’album connaît une belle longévité puisqu’il figure régulièrement dans le top 100 hebdomadaire.

Sam’s Town & Sawdust (2006-2008)

Le deuxième album du groupe Sam’s Town, est sorti le 2 octobre 2006 en Europe et le 3 octobre 2006 aux États-Unis. Cet opus, qualifié par Brandon Flowers lui-même comme ” l’un des meilleurs albums de ces vingt dernières années “, connaît un accueil moins dithyrambique ; ce qui n’empêche pas les ventes de s’emballer : en une semaine d’exploitation, Sam’s Town se vend à plus de 700 000 exemplaires en s’illustrant en tête des charts anglais, irlandais et canadiens. Il obtient notamment une honorable 2e place dans leur pays mais une décevante 30e place en France. Toutefois, la barre symbolique du million d’exemplaires est rapidement franchie en janvier 2007. De cet album sont extraits quatre singles dont le premier “When You Were Young” accroche la 5e place sur les plateformes de téléchargement en Angleterre, puis, à sa sortie physique, il s’octroie la seconde place. Puis “Bones” lui succède au mois de novembre. Sa sortie est surtout remarquée par son clip vidéo réalisé par Tim Burton. Viennent enfin en février “Read My Mind” et en juin “For Reasons Unknown”.

Au milieu de leur tournée mondiale, le groupe s’arrête à Londres pour y enregistrer une chanson de Noël “A Great Big Sled” – dont l’intégralité des bénéfices reviennent à Product Red – mais également une session acoustique dans les mythiques Studios Abbey Road. Il y jouent plusieurs titres de leur dernier album mais également un titre qui a fait le succès de Dire Straits : “Romeo and Juliet”. Cette reprise figurera parmi les dizaines de chansons qui composeront Sawdust. Le 9 novembre 2007, cette compilation voit le jour. On y retrouve des faces B, des nouvelles chansons ainsi que des inédites et des reprises. Le premier single est “Tranquilize” une collaboration avec Lou Reed sortie en octobre 2007. La compilation se compose entre autres de “Shadowplay”, une reprise du groupe Joy Division qui sera utilisée comme bande-son du film consacré à la vie du leader Ian Curtis : Control, ” Leave The Bourbon On The Shelf ” qui clôt la trilogie du meurtre avec “Midnight Show” et “Jenny Was A Friend Of Mine”, mais aussi “Move Away” utilisée comme bande-son de Spider-Man 3. Un mois après la sortie de “Sawdust”, le groupe sort leur deuxième chanson de Noël “Don’t Shoot Me Santa” dont les fonds seront une fois de plus reversés à “Product Red”.

Au terme de ces deux années où le groupe aura participé à plus de 200 concerts et festivals confondus, plus de 5.5 millions d’exemplaires de Sam’s Town se sont vendus dans le monde. Quant à Sawdust, il affiche une vente supérieure à 1 million d’exemplaires.

Day and Age (2008-2010)

Ce troisième album, est sorti le 24 novembre 2008 en Europe et le 25 novembre 2008 dans le reste du monde. Produit par Stuart Price qui a déjà travaillé avec le groupe sur le Thin White Duke remix de Mr. Brightside et sur Sawdust -, le premier single s’intitule “Human” et est sorti le 23 septembre 2008. Le groupe a sorti comme chaque année pour la troisième fois, une chanson de Noël en décembre 2008, il s’agit de “Joseph, Better You Than Me”, une collaboration avec Elton John. Sortiront également de l’album les singles “Spaceman”, “The World We Live In” et “A Dustland Fairytale”.

Day & Age s’est vendu à un peu plus de 3 millions d’albums dans le monde dont 1 million vendu en Europe.

En juillet 2009, ils publient Hotel California des Eagles sur la compilation Rhythms del Mundo Classics. Le live Live From The Royal Albert Hall sort en novembre en DVD et CD. Ils publient également “A White Demon Love Song” sur la bande originale de Twilight, chapitre II : Tentation.

Leur chanson de Noël annuelle de 2009 est “Happy Birthday Guadalupe”, disponible le 1er décembre.

Beaucoup de fausses rumeurs ont circulées sur Internet à propos du départ de l’un des membres du groupe pour une carrière solo, mais l’information a été démentie. Cependant, après l’apparition d’un mystérieux compte à rebours sur le site Internet des Killers, Brandon Flowers a confirmé la sortie prochaine d’un album solo intitulé Flamingo. Le groupe a cependant déclaré que cette parenthèse n’est que temporaire. Le groupe devrait sortir un album de reprises prochainement. De son côté, le batteur Ronnie Vannucci Jr. s’est associé à deux membres de Keane pour prendre part au “supergroupe” Mt. Desolation.

En 2010 encore, le groupe propose une nouvelle chanson de Noël qui a pour titre Boots.

Battle Born (2011-2012)

The Cowboy’s Christmas Ball, une reprise de Michael Martin Murphey, est la chanson de Noël 2011.

Le groupe entre en studio en 2011 après une pause de trois ans pour enregistrer un cinquième disque, Battle Born, leur quatrième album studio. Il s’agit de l’album qui fait suite à leur précédant opus, Day and Age paru en 2008.

Le 10 juillet 2012, le premier single de l’album fait son apparition sur la toile et à la radio: Runaways. La chanson sort par la suite sur des plates-formes de téléchargement comme iTunes le 17 juillet en Amérique, tandis qu’elle sortira en Grande-Bretagne uniquement le 9 septembre. Le 26 juillet, le clip est mis en ligne et récolte 1 million de vues en seulement 4 jours.

I Feel It in My Bones, leur morceau philanthropique annuel, sort en décembre 2012.

En septembre 2013 est publié Shot at the Night, morceau inédit précédant la compilation ­Direct Hits.

Discographie

Albums studio

  • 2004 : Hot Fuss
  • 2006 : Sam’s Town
  • 2008 : Day and Age
  • 2012 : Battle Born

Compilations & Live

  • 2007 : Sawdust (Compilation de faces B, raretés, sessions live,… période 2003 à 2007)
  • 2009 : Live From The Royal Albert Hall
  • 2013 : Direct Hits (Compilation de singles période 2003 à 2013)

Singles

  • mars 2004 : Somebody Told Me
  • mai 2004 : Mr Brightside
  • août 2004 : All These Things That I’ve Done
  • mai 2005 : Smile Like You Mean It
  • septembre 2006 : When You Were Young
  • novembre 2006 : Bones
  • décembre 2006 : A Great Big Sled
  • février 2007 : Read My Mind
  • juin 2007 : For Reasons Unknown
  • octobre 2007 : Tranquilize (feat. Lou Reed)
  • novembre 2007 : shadowplay
  • décembre 2007 : Don’t Shoot Me Santa
  • septembre 2008 : Human
  • décembre 2008 : Joseph, Better You Than Me (feat. Elton John et Neil Tennant)
  • février 2009 : Spaceman
  • mai 2009 : The World We Live In
  • juin 2009 : A Dustland Fairytale
  • décembre 2009 : Happy Birthday Guadalupe
  • décembre 2010 : Boots
  • décembre 2011 : The Cowboy’s Christmas Ball
  • juillet 2012 : Runaways


De: fr.wikipedia.org

Family Guy : voix québécoises pour série culte

Hugo Dumas
La Presse

Doubler une série télé d’animation hyper populaire en québécois peut donner le meilleur comme le pire. La version 100 % Québec des Simpson avec les voix de Hubert Gagnon, Marc Labrèche, Bernard Fortin et Béatrice Picard cartonne toujours après toutes ces années à l’antenne. Depuis 1990, pour être précis.

Aline Pinsonneault prête sa voix à Lois Griffin.... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Aline Pinsonneault prête sa voix à Lois Griffin. On la voit entourée de Jean-François Beaupré (Quagmire), Frédéric Desager (Stewie) et Alexandre Fortin (Chris).

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Celle de South Park, mettant en vedette Alex Perron, Xavier Dolan et Karine Vanasse, a fait patate et n’a duré que cinq épisodes à l’antenne de V, l’automne dernier, avant d’être abruptement retirée des ondes. Les huit dernières demi-heures de la première saison n’ont jamais été diffusées et dorment encore dans une voûte chez Remstar.

Maintenant, comment les fans de Family Guy, un dessin animé culte de la chaîne américaine Fox, réagiront-ils en entendant Peter et Lois s’exprimer avec un accent bien de chez nous? Rappelons-nous que le Family Guy traduit en français de France n’a pas très bien fonctionné de ce côté-ci de l’Atlantique.

Teletoon mise gros sur cette adaptation québécoise, qui atterrira en ondes le jeudi 14 octobre à 21 h 30. Family Guy conservera son titre en anglais et le doublage démarrera avec la huitième saison, la plus fraîche, et non pas la première, qui date de 1999. Si Family Guy PQ remporte un succès foudroyant, les comédiens s’attaqueront – à rebours – aux années sept, six, cinq et ainsi de suite.

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout ce produit, Family Guy a souvent été comparé aux Simpson, mais en plus vulgaire, en plus cru et en plus subversif. On y suit la famille Griffin, un clan dysfonctionnel de classe moyenne qui habite la ville fictive de Quahog, au Rhode Island.

Chez les Griffin, il y a Peter (voix de Daniel Picard), le col bleu encore plus niais que Homer Simpson. Il y a son épouse Lois (Aline Pinsonneault), femme au foyer et prof de piano. Et il y a leurs trois enfants: Meg (Émilie Bibeau), la fille laide et impopulaire, Chris (Alexandre Fortin) le fils blond, stupide et obèse (bref, comme son papa), ainsi que le bébé de 1 an, Stewie (Frédéric Desager) à la sexualité ambiguë, qui n’a pas un poil sur le coco, mais qui s’exprime comme un aristocrate. Ah oui, le diabolique Stewie rêve d’assassiner sa mère. Et il sacre.

Rajoutez au lot Brian (Tristan Harvey), un chien-humain qui parle, fume des clopes et conduit une Prius et le voisin Quagmire, qui sera campé par Jean-François Beaupré. Contrairement aux Simpson, le casting québécois de Family Guy ne comprend pas de vedettes très connues, mais beaucoup de vieux routiers du doublage. Aline Pinsonneault a prêté sa voix à Lala des Teletubbies et à Katherine Cloutier dans 6Teen. Daniel Picard a notamment doublé Buzz Lightyear dans Histoire de jouets 3.

En anglais, Family Guy joue beaucoup avec les différents accents. Les parents s’expriment comme des résidants de Boston et leur bambin Stewie parle comme un Britannique. En version québécoise, le niveau de langue du clan Griffin s’apparentera à celui de Homer, Marge et Bart, mais plus près du français dit standard. Pas question de faire du Elvis Gratton. Quant à Stewie, un des personnages les plus rigolos du dessin animé, il «perlera» à la française. «On a voulu vraiment garder la préciosité du personnage», glisse l’acteur Frédéric Desager, alias Stewie.

Environ 80 % des références à la culture pop américaine – comme les Pussycat Dolls ou Sarah Pallin – demeureront intactes dans la version d’ici, assure Dominique Dussault, qui chapeaute cette adaptation pour la chaîne Teletoon. Le reste sera modifié. Par exemple, un gag sur l’actrice Jessica Tandy dans la version anglaise devient une blague sur Janine Sutto en français. L’intention est de conserver l’humour de Family Guy bien intact.

De la distribution québécoise, seul Frédéric Desager connaissait très bien le phénomène Family Guy avant d’entrer en studio. «J’ai regardé quelques épisodes, mais pas trop, pour ne pas arriver en studio avec des idées préconçues. On y va avec l’impression du moment», souligne Aline Pinsonneault, qui fait la voix nasillarde de la maman Lois.

Frédéric Desager louange «les punches extraordinairement comiques de Family Guy. «Et avec les références québécoises, les téléspectateurs vont s’y reconnaître», complète Aline Pinsonneault.

Les premières voix ont été couchées sur bande vendredi dans un studio de Technicolor, rue Sainte-Catherine Ouest. Le doublage se poursuit à raison d’environ quatre épisodes par semaine.

Aux États-Unis, Family Guy a bien failli ne pas vivre longtemps. À ses débuts, le dessin animé a souvent changé de plage horaire, récoltant des cotes d’écoute décevantes, il a même été annulé en 2002, mais le succès fulgurant des ventes de coffrets DVD et des reprises a sauvé les Griffin de la guillotine permanente. Les nouveaux épisodes en anglais recommencent le 26 septembre sur Global et Fox.

De: lapresse.ca

Making of de l'album Avenged Sevenfold

Avenged Sevenfold est le quatrième album studio de Avenged Sevenfold, sortit le 26 octobre 2007. La durée totale est d’environ 53 minutes Continue reading →

L'analogique et le numérique

Quelle est la différence entre analogique et numérique ?

Les phénomènes qui nous entourent sont quasiment tous continus, c’est-à-dire que lorsque ces phénomènes sont quantifiables, ils passent d’une valeur à une autre sans discontinuité.

Ainsi, lorsque l’on désire reproduire les valeurs du phénomène, il s’agit de l’enregistrer sur un support, afin de pouvoir l’interpréter pour reproduire le phénomène original de la façon la plus exacte possible. Lorsque le support physique peut prendre des valeurs continues, on parle d’enregistrement analogique. Par exemple une cassette vidéo, une cassette audio ou un disque vinyle sont des supports analogiques.

Par contre, lorsque le signal ne peut prendre que des valeurs bien définies, en nombre limité, on parle alors de signal numérique.

La représentation d’un signal analogique est donc une courbe, tandis qu’un signal numérique pourra être visualisé par un histogramme.

Continue reading →

La BO de Batman par Danny Elfman

Batman – Original Motion Picture Score, composé par Danny Elfman, est la bande originale distribué par Warner Bros. Records, du film fantastique américain réalisé par Tim Burton, Batman, sortis en 1989.
Continue reading →

Flash Mob de Beethoven

Une foule éclair (de l’expression anglaise identique flash mob), ou encore mobilisation éclair, est le rassemblement d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, avant de se disperser rapidement. Le rassemblement étant généralement organisé au moyen d’Internet, les participants ne se connaissent pas pour la plupart. On distingue la flash mob d’un rassemblement organisé par des sociétés de relations publiques ou pour une « cascade publicitaire ».
Continue reading →

Emmanuel Curtil est la voix de Jim Carrey

Emmanuel Curtil est un acteur français, né le 7 février 1971 à Charenton-le-Pont en Val-de-Marne (France).

Connu en qualité de comédien de doublage et voix off, il s’est illustré dans de nombreuses productions télévisuelles et cinématographiques. Il fait aujourd’hui partie des voix françaises les plus connues. Il est notamment la voix française attitrée de Jim Carrey, la voix habituelle et régulière de Dean Cain, de Mike Myers, de Doug Savant, de Matthew Perry et de Kyle Chandler ainsi qu’une des voix de Ben Stiller et de Mark-Paul Gosselaar.

Il est le frère de Sylvie Jacob, qui est également comédienne de doublage
Continue reading →

Antartida, HBO – Musique originale bandesononline.com