Archive for May, 2012

Nouveaux talents à notre catalogue de Voix-off

catalogue de Voix-off HOME

Voix 0204

Par bso_vo_gallery Sur 31 mai 2012 dans Espagnol, mâle, Publicité, Espagnol, mâle,Institutionnels, Espagnol, mâle,Narration voix off, Liste de toutes les voix Avec Aucun commentaire

Voix 0203

Par bso_vo_gallery Sur 31 mai 2012 dans Espagnol, mâle, Publicité, Espagnol, mâle,Institutionnels, Espagnol, mâle,Narration voix off, Liste de toutes les voix Avec Aucun commentaire


Continue reading →

The Matrix – Lutte métro


Continue reading →

Pink Floyd – More (bande originale)

More est le troisième album du groupe de rock progressif britannique Pink Floyd, sorti en 1969.

Il s’agit de la bande originale du film More de Barbet Schroeder. Le film met en scène l’aventure d’un jeune Allemand qui découvre les plaisirs mais aussi l’enfer de la drogue grâce à une Américaine. Tourné en pleine période hippie, une bonne partie du film se déroule à Ibiza qui deviendra un lieu incontournable pour le mouvement hippie.

Le groupe a composé devant la version pratiquement définitive du film. L’album a été composé et enregistré en seulement huit jours autour de Noël 1968 aux studios Pye de Marble Arch, pour une somme rondelette pour l’époque de 600 livres par musicien.

L’album présente une grande variété de genres musicaux : des ballades acoustiques comme Cymbaline ou Green Is the Colour, des instrumentaux improvisés comme Up the Khyber, des thèmes psychédéliques dans Dramatic Theme et Cirrus Minor ou même du hard rock avec The Nile Song, variante d’Ibiza Bar qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, est joué lors d’une scène du film qui se déroule dans un bar à Paris.

Ce fut une expérience qui enchanta le groupe. Cet album de commande devait lancer plusieurs morceaux qui seront énormément joués en concert comme Cymbaline dont la version en concert, intitulée Nightmare (cf. The Man and the Journey) dure plus de 11 minutes.


Continue reading →

Bach Cantate joué sur un xylophone géant en bois dans une forêt

Continue reading →

Lollipop Chainsaw – Les coulisses de la bande-son


Lollipop Chainsaw – Les coulisses de la bande-son por Gameinvaders

El Caracol Machupichu, HBO – Musique originale bandesononline.com

La musique de film

S’il est une musique qui passionne et intrigue de nombreux musiciens, c’est bien la musique de film. Cette musique qui voit ses rayons s’accroître dans les
magasins d’année en année, a fini par acquérir ses lettres de noblesse grâce à des films cultes et grâce à de talentueux compositeurs tels que John Williams, James Horner, James Newton Howard, Eric Serra, Danny Elfman, Vladimir Cosma et bien d’autres.

Musique et cinémaS’il est une musique qui passionne et intrigue de nombreux musiciens, c’est bien la musique de film. Cette musique qui voit ses rayons s’accroître dans les magasins d’année en année, a fini par acquérir ses lettres de noblesse grâce à des films cultes et grâce à de talentueux compositeurs tels que John Williams, James Horner, James Newton Howard, Eric Serra, Danny Elfman, Vladimir Cosma et bien d’autres.

Depuis quelques années, la musique de film a son Festival International Musique et Cinéma. En cette année 2003, le festival se tiendra à Auxerre du 12 au 16 novembre.

Les débuts

King KongRappelons simplement que la musique de film est aussi vieille que le cinéma… muet ! Autant dire que tout musicien-compositeur qui désirerait écrire de la musique de film devrait déjà commencer par étudier les bases, c’est-à-dire les B.O. de films muets.

Ici, pas de tricheries, pas de son 5.1, pas d’effets particuliers,… mais seulement des musiques jouées par un piano, un ensemble de cordes ou un orgue Wurlitzer capables de retranscrire les émotions les plus variées pour recréer une ambiance (tristesse, nostalgie, gaieté, angoisse, agressivité…).

Historiquement, c’est en 1933, avec le film King Kong, l’un des premiers films parlants, que le compositeur Max Steiner démontra quel rendu génial on pouvait susciter avec une musique parfaitement synchronisée aux images. Sans aller chercher bien loin, notez que les films de Charlie Chaplin récemment remasterisés en DVD constitueront de très beaux sujets d’études.

Continue reading →

Nightwish – "Storytime" Groupe de métal symphonique finlandais fait bande originale du film

Description de cette image, également commentée ci-après

Nightwish à Melbourne en 2008

Nightwish est un groupe de metal symphonique finlandais formé en 1996 à Kitee, dans la région de la Carélie du Nord. Il est considéré comme l’un des représentants du genre et comme l’un des groupes responsables du gain de popularité qu’a connu le metal symphonique à la fin des années 1990.

Bien que le groupe soit devenu célèbre dans son pays natal dès la sortie de son premier single, The Carpenter en 1997, la renommée internationale n’a débuté qu’avec la sortie des albums Oceanborn (1998) et Wishmaster (2000). La chanson Sleeping Sun (composée en 1999) est le premier des singles du groupe à paraître au-delà des frontières de la Finlande, lui permettant ainsi de se faire connaître à travers toute l’Europe.

En octobre 2005, les membres du groupe décident de se séparer de leur chanteuse Tarja Turunen qui est officiellement remplacée le 24 mai 2007 par la chanteuse suédoise d’Alyson Avenue, Anette Olzon. Le premier album avec Anette, Dark Passion Play, est sorti le 28 septembre 2007.

Le nouvel album Imaginaerum est sorti en Finlande le 30 novembre 2011 et le 2 décembre 2011 pour le reste de l’Europe.

Continue reading →

La bande originale de The Artist «L’Artiste» a été composée par Ludovic Bource.

The Artist, ou L’Artiste au Québec, est un film français, muet et en noir et blanc, écrit et réalisé par Michel Hazanavicius et sorti en 2011. Tourné à Los Angeles, et notamment à Hollywood, il met en scène Jean Dujardin dans le rôle de George Valentin, star du cinéma muet confrontée à l’arrivée des films parlants entre la fin des années 1920 et le début des années 1930, Bérénice Bejo dans le rôle de Peppy Miller, jeune actrice en pleine ascension, ainsi que plusieurs comédiens américains tels que James Cromwell (Babe, L.A. Confidential) et John Goodman (Barton Fink, The Big Lebowski) dans des rôles secondaires importants. Le comédien britannique Malcolm MacDowell apparaît également dans une scène.

Produit par Thomas Langmann, The Artist est entre autres un hommage aux films muets des années 1920. Il reprend la structure de scénario des différentes versions d’Une étoile est née. Le réalisateur a notamment cité parmi ses influences Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin, l’un des derniers films muets sortis en plein essor du parlant. Le film contient également des références à Chantons sous la pluie qui traitait déjà sur un ton humoristique du passage douloureux au cinéma parlant, ainsi qu’à différents classiques du cinéma, muet et parlant.

Sélectionné au Festival de Cannes 2011, The Artist vaut à Jean Dujardin le Prix d’interprétation masculine. Grâce à l’accueil cannois, le film est acheté par des distributeurs du monde entier, dont la Weinstein Company aux États-Unis[4]. Il entame alors une brillante carrière internationale et gagne plus de 100 récompenses, remportant notamment trois Golden Globes, sept BAFTAs, six César, un Goya et cinq Oscars. The Artist est le deuxième film à n’être pas produit essentiellement par des anglo-saxons à remporter l’Oscar du meilleur film (Le Dernier Empereur, coproduction franco-sino-italo-britannique avait reçu la récompense en 1988), et Jean Dujardin devient le premier comédien français à recevoir l’Oscar du meilleur acteur.


Continue reading →

El Paují, HBO – Musique originale bandesononline.com